FANDOM


Ridolfo Ghirlandaio Columbus.jpg

Christophe Colomb, vers 1492

Modifier

(Et si Christophe Colomb n'avait pas découvert l'Amérique?)

Christophe Colomb (1451-1505) est un naviguateur italien, connu pour ses tentatives de recherche d'une route vers les Indes sous les ordres des monarques espagnols Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon.

Avant les explorations Modifier

C'est vers 1484 que Colomb propose l'idée de passer par l'océan Atlantique plutôt que par le continent pour atteindre les Indes. Comme la supposition que la Terre était ronde croissait en arguments positifs, il se présenta vers 1485 devant les monarques pour se débloquer un budget. Puisque ses demandes furent rejetés par le roi du Portugal Jean II, il se rendit auprès d'Isabelle de Castille, reine d'Espagne, en 1486. Lorsqu'en 1490, celle-ci finit par rendre une réponse, encore une fois négative, Colomb ne perd pas pied et s'acharne, croyant réellement à son projet d'exploration. Sans relâche, l'Espagne refuse ses demandes, principalement parce que l'Italien demandait le titre de vice-roi sur les terres qu'il allait peut-être découvrir. Finalement, en début de l'année 1492, De Castille finit par accepter, après les nouveaux arguments de son trésorier.

Le premier voyage (1492-1493) Modifier

L'alléeModifier

Rapidement, Colomb quitte l'Espagne avec deux caravelles, la Pinta et la Nina, et une nef, la Santa Maria. L'équipage fait d'abord escale aux Îles Canaris, au large du Maroc, puis continue leur route sans changer de latitude car Colomb croit le Japon au même niveau de latitude que les îles Canaries. Par la suite, le capitaine de la Pinta et le commandant de la Nina croient voir, à deux reprises, une terre à l'horizon, mais ce n'est qu'illusion d'optique. Face à la deuxième hallucination, celle du commandant de la Nina, les marins commencent à désespérer, surtout qu'il commence à manquer d'eau et de vivre. Colomb doit se ressaisir. Il a une idée; observant les oiseaux, il hésite à changer de cap vers l'ouest-sud-ouest, ou continuer sur la latitude des îles Canaris. 

Divergence temporelleModifier

Téléchargement.jpg

1er voyage de Christophe Colomb (1492-1493)

Le 7 octobre 1492, Colomb abandonne et ordonne à ses trois bateaux de se retourner et de reprendre la route vers l'Europe. Abattu par cette cuisante défaite, il sait qu'en rentrant en Espagne, la reine ne le laissera jamais réessayer, vue le temps que cela a prit à celle-ci pour accepter cette première fois. 

Le retourModifier

Colomb pose pied en Espagne en janvier 1493. Comme il revient bredouille, la reine Isabelle de Castelle lui retire son permis de navigation et lui interdit toute prochaine exploration. 

Le deuxième voyage (1494-1495)Modifier

Cette même année, en 1493, Colomb ne désespère pas et retourne voir Jean II, roi du Portugal. Avec lui, son fameux "Bilan de navigation" qui rapporte un résumé détaillé de son voyage au compte de l'Espagne. Toujours hésitant, le roi finit par voir du potentiel en Colomb et l'année suivante, ordonne une nouvelle exploration, cette fois à plus maigre budget, toujours par l'Atlantique, mais suivant une route différente. Au lieu de suivre la latitude des îles Canaris, Colomb prévoit monter vers les Terres du Nord (principalement la France, l'Écosse et l'Irlande) avant de poursuivre vers l'Ouest. 

En septembre 1494, Colomb quitte la ville de Peniche, au portugal, en route vers le Nord, avec avec lui une caravelle, Esperança, et une nef, Casa de deus. À leur bord, un peu plus de 60 marins. 

Colomb débarque le 21 novembre en terre d'Irlande (alors simplement l'Angleterre). Là, l'équipage fait escale et 

Téléchargement2.jpg

2e voyage de Christophe Colomb (1494-1495)

accumule des provisions pour les semaines à venir. C'est là qu'il fait la rencontre de John Cabot, un naviguateur anglais avec qu'il gardera contact. 

Malheureusement, le deuxième voyage de Colomb est un échec; croyant arriver en terres Indiennes, les deux bateaux accostent en Islande, mais s'apercevant très vite de leur erreur, le capitaine de la nef décide de retourner au Portugal. Christophe Colomb décide quant à lui de poursuivre mais le manque de marins et de vivres l'oblige à rebrousser chemin rapidement. 

La Casa de deus accoste à Lisbonne en février 1495, suivit de peu le 2 mars par l'Esperança. Jean II refuse alors tout autre voyage. 

Après les explorations (1495-1505)Modifier

Il ne reste que peu de traces de la vie de Christophe Colomb après son deuxième voyage de 1495. Il serait peu après retourné en Italie, dans son village natal.

En 1496, Colomb se rend en Angleterre où il entre en contact avec John Cabot, qu'il avait auparavant rencontré, deux ans plus tôt. 

En 1497, Cabot quitte en exploration vers les Indes, en quête d'une nouvelle Terre. Il veux tout d'abord suivre l'Ouest, sans quitter le Nord, mais Colomb le convainc d'aller un peu plus vers le sud, se souvenant de ses anciens voyages. 

En 1499, toujours en Angleterre, Colomb s'inscrit dans une école de navigation où il enseigne jusqu'à sa mort, en 1505.  Il est enterré près de Bristol, là où il habitait avec son ami John Cabot. 

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard